en savoir plus Suivez-nous sur Facebook

Comment avez-vous connu notre site Web?

Cochez la case qui vous correspond le mieux et validez votre réponse.


Activités

Juillet 2017
D L M M J V S
1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31
  • Hépatites Ressources
  • Fondation
Faire un don
Entête
Entête
Entête
Entête
Entête

Hépatite ressources

Besoin d'aide ? 1 866 372-1588

Les questions les plus fréquentes

Je viens de recevoir le diagnostic d'hépatite C.   Est-ce qu'il y a des moyens simples que je peux faire pour améliorer mon état général?
Selon le document intitulé «Lignes directrices en matière de saine alimentation au Canada» de nombreux facteurs semblent avoir une influence sur la vitesse de progression de l’hépatite C. Un régime alimentaire approprié fait partie des soins qui peuvent faciliter la gestion globale de l’hépatite C. Il peut aider le foie à régénérer les cellules hépatiques touchées par le VHC et aider le patient à faire face aux symptômes de la maladie. Le régime alimentaire peut aussi améliorer la réponse aux traitements et diminuer les effets secondaires de ces derniers.     Le maintien ou l’adoption de saines habitudes alimentaires apportent des bienfaits qui vont au-delà du bien-être immédiat, car ils assurent un meilleur état de santé plus tard dans la vie et pourraient potentiellement ralentir la progression de l’infection par le VHC.  Puisque la maladie évolue lentement, les déficits nutritionnels subtils ne sont pas toujours décelables aux stades précoces. Il est d’autant plus important que les patients essaient de maintenir un régime alimentaire équilibré comprenant des quantités appropriées d’énergie, de protéines, de glucides, de lipides, de vitamines, de minéraux et de liquides. Bien s’alimenter peut devenir plus difficile lorsque la maladie du foie évolue.    
Je viens d'apprendre que je suis atteinte de l'hépatite C et je veux savoir quelles sont les précautions à prendre pour mon entourage?
Pour débuter il est important de savoir: Il n'y a aucune risque de transmission par la salive, un baiser, le toux, la sueur ou en serrant la main. Toucher une personne qui est atteint de l'hépatite C ne comporte aucun risque sauf s'il y a un contact avec une plaie. Le port de gants est recommandé pour tout contact direct avec le sang d'une personne qu'elle soit porteuse ou non de l'hépatite C. Les objets de la vie courant tels que:  verres, vaisselles, cuvette de toilettes, ne nécessitent pas de désinfection. Il est important d'informer les médecins, votre dentiste et les infirmières qui vous prélèveront du sang, que vous avez l'hépatite C.  
Quels sont les risques pour mon entourage?
Le virus de l’hépatite C se transmet par le sang. Dans la vie quotidienne il n’y a aucun risque, on peut donc vaquer à ses occupations, s’embrasser, se toucher, boire dans le même verre sans contaminer l’autre.  Le VHC ne peut se transmettre ni par la salive, la toux ou la sueur.   Par contre, le VHC se transmet par le sang, vous devez absolument éviter de partager tout objet qui peuvent être en contact avec le sang, comme le rasoir, le coupe-ongles, une pince à épiler, une brosse à dents ou tout autre matériel dentaire.  Pour les femmes, placez vos serviettes hygiéniques usagées ou tampons dans des sachets conçus à cet effet et disposez les dans la poubelle. Vous devez aviser votre médecin, dentiste ainsi que les infirmières qui vous font des prélèvements sanguins.  Vous ne devez pas partager le matériel servant à l’injection et à sniffer de la drogue. N’oubliez pas que nous distribuons du matériel d’injection neuf nous offrons également un service de récupération de seringues usagées.  
Les hépatites sont-elles des infections sexuellement transmissibles?.
L’hépatite A est transmissible par les aliments et l’eau souillés et par les selles d’une personne atteinte par le virus.  Le VHA peut être transmis au cours de certaines pratiques sexuelles précisément lorsqu’il y a contact direct ou indirect entre l’anus d’une personne infectée par le VHA et la bouche de son partenaire. L’hépatite B est transmissible lors de rapports sexuels non protégés.   La transmission est très facile et peut se faire aussi bien lors d’une pénétration vaginale, anale ou buccale.  Plus on a de partenaires plus on risque de croiser un porteur de VHB.  L’hépatite B est également transmissible par le sang, lors d’échange de matériel d’injection ou «sniffer» pour la consommation de drogues.L’hépatite C est transmissible uniquement par le sang cependant il y a un risque de contamination lors de rapports sexuels non protégés par un préservatif lorsqu’il y a présence de sang :  pendant les règles, lors de rapports sexuels violents, lors de rapport anal mal lubrifié.
Vous avez choisi d'en parler à vos proches.
L’hépatite C est un sujet délicat à aborder. Il y a bien des tabous  sur le sujet en raison d’une mauvaise compréhension de la maladie. Une façon d’y mettre un terme est d’être bien informé sur le VHC avant d’aborder une discussion avec vos proches.  Être bien informé, vous permettra d’en parler de manière claire et d’éviter d’inquiéter vos proches sur votre état de santé.  Si vous avez besoin de conseils sur la façon d’annoncer à vos proches que vous êtes atteint du VHC, contactez-nous.
Quels sont les symptômes de l'hépatite C?
L’évolution du virus de l’hépatite C, est classée en 2 phases. Les 6 premiers mois suivants l’épisode de contamination par le VHC, compose la phase aiguë. Durant cette période, les trois quarts des individus infectés ne ressentiront aucun symptôme. Après 6 mois d’infection, le terme phase aiguë est remplacé par phase chronique. Durant cette phase d’évolution, les symptômes les plus fréquents liés... au VHC sont les suivants : Perte d’appétit, douleur musculaire et articulaire, perte de poids, fatigue, insomnie, hypersomnie, nausées, vomissement, diarrhée, maux de tête, troubles dépressifs, humeur changeante rapidement et de façon sporadique, impression d’avoir la grippe, jaunisse… Il est à noter que parmi les personnes infectées par le virus de l'hépatite C, 15 à 25 % l'élimine spontanément sans traitement. Ces personnes guérissent complètement, même si leur dépistage d'anticorps antiviral est positif.
Pour quelle raison dois-je passer deux tests sanguins pour le dépistage de l'hépatite C (VHC) ?
Il faut effectuer deux tests sanguins distincts pour diagnostiquer l’hépatite C le premier pour déterminer si vous y avez été exposé (un test de dépistage des anticorps).  Même si les résultats sont positifs, ceci ne veut pas dire que vous avez le virus du VHC. Le second test est pour détecter la présence d’une infection active (test de charge virale, test PCR ou de recherche de l’ARN).  Ce test confirmera s'il y a présence ou non du virus du VHC dans votre sang.
Est-ce qu'un test sanguin complet inclus un dépistage pour le virus de l'hépatite B, l'hépatite C et VIH?
Non, vous devez préciser que c'est pour un dépistage de VHB-VHC et VIH.  Si vous avez un test négatif pour une hépatite ou le VIH, cela ne veut pas dire que votre partenaire ne l’a pas.
Comment puis-je savoir si j'ai contracté un virus de l'hépatite?
Le seul moyen est de subir un test de dépistage spécifique pour chaque hépatite, sous forme de prise de sang. Il vous suffit d’en faire la demande dans un Centre local de soins communautaire (CLSC) ou dans un Centre de santé et de services sociaux (CSSS) ou à votre médecin de famille.
Quels sont les effets de l'alcool et des drogues sur les personnes infectées par un virus hépatique?
L'alcool et les drogues exigent un effort supplémentaire du foie, ce qui en accélère sa détérioration. Ils sont tous deux fortement déconseillés.
Puis-je prendre des suppléments alimentaires?
Certains suppléments alimentaires peuvent être utiles, mais il faut toujours consulter son médecin traitant avant d'ajouter un nouveau médicament, surtout s'il est en vente libre.
Il m’est souvent arrivé de me couper avec ma pipe à crack et puis mes amis et moi on la partage. D’après nous, on n’a pas le virus, mais est-ce qu’il y a des chances que j’aie l’hépatite C?
On ne peut pas se fier sur nos croyances quand il est question d’hépatite C. Partager sa pipe à crack en croyant que l’on n’a pas le virus c’est prendre une risque. Il est effectivement possible que vous ayez l’hépatite C. Vous devriez subir un test de dépistage.


Pour toute autre question, nous sommes disponibles pour vous! N’hésitez pas à nous joindre. Toutes questions méritent d’être répondues!

Par courriel : info@hepatitesressources.com
Par courrier : 109 rue, Brunelle
Trois-Rivières, Québec
G8T 6A3
Par téléphone : 819-372-1588 ou sans frais au 1-866-372-1588
Par Fax : 819 372-0536
En personne…

Nous sommes là pour vous!


Haut de page