en savoir plus Suivez-nous sur Facebook

Comment avez-vous connu notre site Web?

Cochez la case qui vous correspond le mieux et validez votre réponse.


Activités

Juillet 2017
D L M M J V S
1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31
  • Hépatites Ressources
  • Fondation
Faire un don
Entête
Entête
Entête
Entête
Entête

Hépatite ressources

Besoin d'aide ? 1 866 372-1588

L'hépatite B

  • Définition :
    L'hépatite B (VHB) est un virus qui s’attaque aux cellules du foie et qui entraine l’inflammation de ce dernier. Il s’agit d’une des hépatites dites virales. Ce virus est essentiellement présent dans le sang, le sperme et dans les sécrétions vaginales d’une personne infectée. Il peut demeurer vivant environ 5 à 7 jours à l’air libre.
  • Symptômes :
    Une fois le virus dans l’organisme, les symptômes ressentis sont très similaires à ceux d’une grippe, c'est-à-dire, fatigue, fièvre, maux de tête, perte d’appétit, jaunisse, urine foncée, selles pâles, diarrhée… Un certain pourcentage des personnes infectées par le virus de l’hépatite B ne ressent aucun symptôme. Par contre, ils sont tout aussi susceptibles de contaminer d’autres individus que ceux qui ressentent des symptômes.
  • Évolution :
    La période d’incubation du virus dans l’organisme est de 60 à 90 jours durant laquelle il est possible de ressentir quelques symptômes. Après la période d’incubation survient la phase aiguë. Durant cette phase, plus de la moitié des personnes infectées ne ressentent aucun symptôme. Environ 95 % des gens contaminés par le VHB parviendront à se débarrasser du virus lors de la phase aiguë. Par contre, 5 % risque d’en mourir en phase aiguë. Les autres, soit environ 5 %, passeront à la phase chronique après 6 mois. À ce stade, le foie se dégrade graduellement et cela peut conduire à une cirrhose du foie et un cancer du foie.
  • Mode de transmission :
    Les principaux modes de transmission de l’hépatite B sont par le sang, le sperme, les sécrétions vaginales et par le lait maternel.
    • Exemple :
      Un contact de sang à sang, partage de seringue et ou de tout matériel servant à l’injection intraveineuse, paille ou tout autre objet servant à sniffer des drogues, relation sexuelle vaginale ou anale non protégée, fellation sans condom, cunnilingus sans digue dentaire, tatouage ou body piercing effectués avec des instruments non stériles…
  • Dépistage :
    Il est possible de savoir si vous êtes infecté par le VHB avec une prise de sang. Il vous suffit d’en faire la demande dans un Centre local de soins communautaire (CLSC) ou dans un Centre de santé et de services sociaux (CSSS).
  • Traitement :
    Actuellement, il existe certains médicaments pour traiter le VHB en phase chronique, tels la Lamivudine et l’Interféron. Ces traitements n’apportent pas de guérison mais ils offrent un contrôle du virus afin de prévenir d’autres dommages à votre foie.

    Par ailleurs, si votre organisme a éliminé le virus de l’hépatite B par son propre système immunitaire, vous détenez des anticorps à vie pour ce dernier.
  • Prévention :
    Nous vous recommandons de protéger vos blessures avec le matériel médical adéquat même s’il s’agit d’une petite plaie et surtout s’il y a apparence de sang.
    Utiliser un condom lors de vos relations sexuelles.
    Si vous désirez un tatouage ou un piercing, assurez-vous que les instruments qui seront utilisés sont neufs et / ou stériles.
    À titre préventif, il est fortement recommandé de se faire vacciner contre l'hépatite B. Ce vaccin est disponible dans votre CLSC ou CSSS, à la clinique du voyageur et dans plusieurs pharmacies. Habituellement, il est administré en combinaison avec le vaccin de l’hépatite A et est appelé Twinrix.
  • Attention :
    Faire bouillir les instruments servant à l’injection ou au tatouage et body piercing ne constitue pas une méthode de stérilisation. Ces instruments doivent être chauffés à très haute température dans un appareil appelé autoclave.
    L’eau de javel utilisée comme méthode de stérilisation peut éliminer les virus de l’hépatite A et B, mais pas le virus de l’hépatite C.

Haut de page